vendredi, avril 21, 2006

EMS Synthi Aks, Yamah SY 99 et EX5R





Bon, j'ai bien aimé ce synthé, je l'avoue car il n'a pas son pareil pour vous emmener dans de sacrés voyages sonores. Mais, au risque de choquer, je le répète, la machine - c'est affectueux pour moi - avait aussi de sacrés défauts dont les moindres - et pour d'autres se seront des qualités - étaient l'instabilité et la quasi impossibilité de reproduire une séquence à l'identique. Donc, je l'ai revendu en 1994 au profit d'un SY 99 puis apr la suite d'Un EX5R. Des synthés que j'ai toujours et auxquels je tiens car ce sont des machines puissantes. Ceci étant, elles sont totalement numérques, le SY99 étant le summum pour la FM, à tel point, que jugé comme étant trop usine à gaz, il n'a pas eu le succès qu'il méritait. Ceci étant, pour la petite histoire, en 1995, il était dans les salles pédagogqiues de l'Ircam.
Mais ce côté numérique, personnellement ne me gêne pas puisque je suis passé de la bande magnétique à Music 10, programme et langage puissant pour faire de la musique sur ordinateur. Je reviendrai prochainement là-dessus dans la mesure où j'ai retrouvé quelques diapos assez sympas, notamment des studios et de la salle des mini-ordinateurs. Donc, pas gêné par le numérique ni les synthés qui en découlent. En tout cas, pour faire une création, ils se sont révélés quand même bien plus pratiques que l'Ems Synthi Aks. Et avec un son qui n'st pas si mal que ça. Pour se faire une idée, rien de tel que des exemples. Ici, la 2e partie de la Grande Bleue, Diffraction, un oratorio Multimédia en hommage aux vitraux d'Alfred Manessier, et qui a été entièrement réalisé à partir des timbres du SY99. En revanche, Réflexion, a été fait avec le SY99 et l'EX5R. Ce dernier, a, d'ailleurs un rendu nettement plus froid.
Le fait de passer au PC, en complément de mon Mac, notamment pour pouvoir utiliser Hplan K Composer, éditeur graphique pour Csound et avec lequel j'ai fait le sample d'introduction de Réflexion, j'ai découvert avec plaisir la version émulée de l'Ems Synthi AKs. Celle de Ludwig Rehberg qui est un ancien du Team et qui fabrique aussi du hardware. Emulation d'ailleurs autorisée par EMS.

Entendons-nous bien, l'EMS AVS est un synthé virtuel et il n'a pas la chaleur de l'Ems Synthi Aks. C'est évident. Mais actuellement, l'Aks se négocie à 6000 euros. Alors parent pauvre ou peut-on créer avec l'émulation ? Pour ma part, je dis oui, et j'ajouterai même bien plus qu'avec le synthé original. Les exemples que je propose ne bénéfiçient d'aucun effet. Les sonorités sont celles qui sortent directement de l'Ems Avs, sans traitements. En revanche, je me suis permis, après une introduction, de mettre en fond en léger appui percussif, un autre synthé comme le Minimonsta ou le Moog Modular V2.
De même, je voulais faire des exemples mais je ne voulais pas qu'ils soient trop "traditionnels", entendez par là style zouigouigouis électroniques que tout le monde connaît. En fait, je me suis laissé porter l'Ems Avs. Car cela paraîtra étrange pour certains, mais on peut aussi voyager dans des mondes sonores avec l'Ems AVS.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home